Frédéric Onnis, comédien dans « Les femmes savantes »

Frédéric Onnis

Frédéric a suivi une formation classique au Théâtre OFF à Marseille sous la direction de Frédéric Ortiz. A la fin de celle-ci il explore l’univers du café-théâtre avec René Narval. Il complète sa formation en faisant de la danse de claquettes.

En 2000 il intègre la compagnie professionnelle la Comédie d’un Autre Temps en résidence au théâtre la Comédie Ballet à Marseille avec laquelle il joue très régulièrement et participe au festival d’Avignon tous les ans depuis 8 ans.

En parallèle il crée sa propre compagnie, Has’Art en 2015 et adapte et met en scène On ne badine pas avec l’amour, pièce romantique musicale et chorégraphique jouée au festival d’Avignon 2016 et toujours en tournée.

Il passe avec aisance des classiques aux comédies jusqu’aux spectacles de rue ; Anouilh, Corneille, Daudet, Feydeau, Goldoni, Hugo, Labiche, Molière, Musset, Obaldia, Pagnol, Shakespeare…

Cette saison on l’a vu dans en Watson dans Sherlock Holmes Elémentaire mon cher de Doyle (Théâtre G. Brassens Saint Laurent du Var, Atréa Carnoux-en-Provence, Cinéma Jaurès Argelès-sur-mer) ; en Rossini dans Rossini ce génial paresseux , pièce pour comédien et orchestre symphonique qu’il a écrit (Théâtre de l’Olivier Istres, Théâtre Molière Marignane) ; en Fernand dans A la petite guinguette de Provence de C.Gorlier (Théâtre la Comédie Ballet Marseille et Risoul) ; en De Chavance dans Ministère en folie de C.Gorlier (Théâtre Comoedia Aubagne) ; en Sganarelle dans Dom Juan de Molière (La Croisée des Arts Saint Maximin) ; en Agénor Montgommier dans Le prix martin de Labiche (L’Odéon Marseille) et en Watson à nouveau dans Sherlock Holmes Elémentaire mon cher et Sherlock Holmes de l’ombre à la lumière de Doyle (Rouge Gorge, Avignon Off 2019).

En tant que professeur de théâtre titulaire au Conservatoire à Rayonnement Intercommunal de la Provence Verte il est chargé depuis 2012 de créer et coordonner les nombreux spectacles pluridisciplinaires. Cette saison Le quizz des profs (spectacle de professeurs) ; La nuit des conservatoires ; Morts ou remboursés ; Le musée des émotions ; Contes en éveil ; Faites de la musique, ont vu le jour à la Croisée des Arts. En écrivant lui-même les spectacles ou en revisitant des classiques, il exprime sa créativité et son inventivité dans des mises en scène qu’il aime recherchées, modernes, précises, rythmées et sensibles.

En 2021, il intègre L’aparté pour la création des Femmes savantes

Frédéric ONNIS