Projet « Améliorer les liens sociaux inter-générationnels par des ateliers Théâtre » avec l’Addap13 Gardanne

Lauréat de l’appel à projets 2020 « Culture et lien social » 

de la DRAC/DDCS

Début du projet : octobre 2020, repoussé à mars 2021 en raison de la crise sanitaire.

Le projet est de favoriser la relation Parents/enfants afin de mener des actions communes pour permettre de (re)communiquer et de maintenir dans le temps des liens de confiance entre les parents et les adolescents pour améliorer le lien social dans les familles. Il est également de travailler la place de chacun au sein de la société et mettre en valeur leur capacités et compétences personnelles dans leurs lieux de vie. Il est enfin de permettre des rencontres avec les différents partenaires du territoire et de partage intergénérationnel, d’inscrire le public dans les projets de la ville en favorisant leurs places d’acteur dans leurs quartiers.

Le projet consiste à mettre en place des ateliers Théâtre animés par Aurélie Babin de l’Envolée pour L’aparté, d’abord par groupes (un groupe parents / un groupe jeunes) puis intergénérationnels.

La pratique du Théâtre favorise l’épanouissement, la créativité, la relation aux autres et la réflexion. Elle est fondée sur le plaisir du jeu collectif, elle mobilise l’imagination, le corps, les émotions, l’écoute. 

Pour cela, il s’agira dans un premier temps de pouvoir établir une communication où chacun puisse comprendre les attentes, mais aussi les codes et valeurs de chaque personne. Il s’agira ensuite de trouver des solutions aux conflits éventuels entre les générations, et de pouvoir créer ensemble, de pouvoir s’unir le temps d’un projet commun. 

Projet mené avec notre partenaire social l’ADDAP 13 Gardanne : l’association départementale pour le développement des actions de prévention 13 exerce une mission éducative à l’échelle de l’individu et du collectif. Elle accompagne principalement des jeunes de 11 à 21 ans dans le cadre de la protection de l’enfance. Elle vise également à prévenir les risques de marginalisations sociales et/ou lutter contre les situations avérées d’exclusions en mettant les jeunes et les familles en lien avec les dispositifs et circuits de droit commun. Acteur de terrain, elle soutient et/ou impulse les dynamiques positives et les initiatives locales qui permettent à chaque habitant, ou usager d’espaces publics, de vivre mieux avec tous les autres. Enfin, elle met en œuvre des projets expérimentaux pour accompagner les problématiques sociales émergentes, au croisement des besoins repérés et des politiques publiques en construction.